UNE WEBSÉRIE ET UN FILM DE ERIC PICCOLI
FICTION | 2012 | FILM: 143 MINUTES | SÉRIE: 13 X 12 MIN. | FRANÇAIS

Joël et Chloé sont finalement réunis avec Max dans une communauté de survivants. Ils doivent composer avec les règlements et les responsabilités de leur nouvelle réalité. Pensant avoir trouvé un endroit où bâtir un avenir, ils réalisent rapidement que tout n’est pas pour le mieux. Alors que la situation se détériore, Philippe (Jean-Nicolas-Verreault), le chef de la communauté, commence à voir Joël comme une menace.

Images
Équipe

Réalisateur Eric Piccoli
Scénaristes Eric Piccoli, Julien Deschamps Jolin, Mario J. Ramos, Félix Rose
Producteur Marco Frascarelli
Coproducteurs Eric Piccoli, Roberto Mei
Producteur au contenu (Radio-Canada) Pierre-Mathieu Fortin
Conseiller à l’écriture Jean-François Rivard
Une création de Babel films
Avec la participation de Ici — Tou.tv (Radio-Canada)
Direction de la photographie Cédric Martinez
Direction artistique Roberto Mei
Stylisme Mia Van Der Heyden, Marie-France Richard
Montage Élisa Ruggiero, Eric Piccoli
Effets visuels Philippe Toupin, Alexandre Morin, Eric Piccoli
Preneur de son Ian Ellemo
Conception sonore, mix Alexandre Charrier
Musique originale Guillaume Fortin

Distribution

Julien Deschamps Jolin
Élisabeth Locas
Marc Fournier
Jean-Nicolas Verreault
Pierre Verville
Viviane Audet
Mathieu Dufresne
Valérie Gervais Lillo
Audrey Lessard Rancourt
André Nadeau
Joel Gauthier
Lily Thibeault

Prix et festivals
  • Nomination: International Digital Emmy Awards – 2013, États-Unis
  • Gagnant: Meilleure série — Prix Gémeaux – 2012, Canada
  • Nomination: Prix NUMIX – 2012, Canada
Nouvelles et revues de presse

« Excellente production québécoise! » — Dominic Arpin, 7 jours

« Temps mort est une histoire captivante sur trame de fin du monde où s’amorce une réflexion sur la transformation du monde et sur la nécessité de l’humain de survivre dans les pires circonstances. » — mouviz.com

« Les images sont crues, les sentiments aussi. Pas de « temps morts » dans les courts vidéos, chaque image a sa place et contribue à l’atmosphère. » — Amélie Roy, dimanchematin.com